Homélies

Retrouvez ici les homélies

Homélies 2021

  • Homélie Dimanche 24 octobre 2021 – Trentième dimanche du temps ordinaire – B

    L’aveugle Bartimée mendiait, assis au bord du chemin, à la sortie de Jéricho, une ville dont le nom signifie la lune, un lieu où la lumière reste pâle. Bartimée ne voit pas, mais il entend. Et ce qu’il entend, c’est le tumulte d’une foule nombreuse qui s’approche, avec les disciples et Jésus. Jésus n’est pas un inconnu pour lui

  • Homélie Dimanche 17 octobre 2021 -Vingt-neuvième dimanche du temps ordinaire – B

    L’avons-nous bien entendu ? A deux reprises, dans l’Evangile de ce jour, il est question de donner. Au début, Jacques et Jean demandent à Jésus de leur donner de siéger, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche, dans sa gloire. A la fin, Jésus déclare que le Fils de l’homme est venu pour donner sa vie en rançon pour la multitude.

  • Homélie Dimanche 10 octobre 2021 -Vingt-huitième dimanche du temps ordinaire – B

    Chers Frères et Sœurs, Comme il nous ressemble, cet homme qui accourt vers Jésus et tombe à ses genoux. Un jeune homme, précise Matthieu dans son Evangile. Le jeune homme riche. Il est riche à bien des égards et il a organisé sa vie selon ses richesses. Il est riche de grands biens au point que ces biens lui feront renoncer à Jésus, car il ne souhaitera pas s’en séparer. Il en deviendra sombre et tout triste.

  • Homélie Dimanche 3 octobre 2021 -Vingt-septième dimanche du temps ordinaire – B

    Chers Frères et Sœurs, Vous l’avez remarqué, l’Évangile nous met aujourd’hui en présence de trois catégories de personnes : les pharisiens, les disciples et les enfants.

  • Homélie Dimanche 26 septembre 2021 – Vingt-sixième dimanche du temps ordinaire – B

    Chers Frères et Sœurs, Qui n’est pas contre nous est pour nous, dit le Seigneur aux Douze. L’un d’eux, Jean, se scandalisait qu’un homme expulse des démons au nom de Jésus sans être de ceux qui le suivent.

  • Homélie Dimanche 19 septembre 2021 – Vingt-cinquième dimanche du temps ordinaire – B

    Marc 9, 30-37 En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Homélies