Histoire de l’église Saint-Louis de Vincennes

Glorification de St Louis - Fresque de Maurice DENIS-1927

Saint-Louis de Vincennes, l’Audacieuse

 

L’église Saint-Louis de Vincennes est à la fois un lieu artistique remarquable pour son architecture et ses décors et une communauté paroissiale vivante.

Mettre en valeur la beauté de l’édifice

Construite dans les années 1920, Saint-Louis de Vincennes est conçue avant la première guerre mondiale, c’est dire l’audace des jeunes architectes Jacques Droz et Joseph Marrast qui, d’emblée, choisirent d’utiliser un matériau nouveau en architecture, le béton armé, pour concevoir un espace dédié au culte dégagé des traditionnels piliers. A cela s’ajoute la volonté immédiate d’en faire un projet artistique interdisciplinaire annonçant le renouveau de l’art sacré de l’entre-deux-guerres. Classée aux Monuments historiques, elle est une des rares églises de cette époque en France, entièrement conservée.

Surprendre tous ceux qui poussent la porte

Le visiteur qui entre pour la première fois dans Saint-Louis est invité à vivre une expérience spirituelle et esthétique forte. L’église contient en effet une profusion d’œuvres d’artistes soucieux de s’inscrire dans des techniques oubliées qui revivent ici.

Fresques de Maurice Denis et de Henri Marret, céramiques de Maurice Dhomme, ferronneries de Raymond Subes, sculptures de Carlo Sarrabezolles et Armand Boutrolle, verrières mariant le ciment et le verre, autant d’œuvres uniques récemment complétées par un orgue de style néoclassique conçu par le facteur Denis Lacorre pour .servir le répertoire des grands organistes français du XXè siècle

Rassembler le peuple de Dieu et transmettre un patrimoine unique

Située sur les territoires de Vincennes et Saint-Mandé, cette église appartient au diocèse de Créteil qui en a confié l’animation pastorale à la Communauté du Chemin Neuf. L’AMIVALE, Association de Mise en Valeur de l’église, organise régulièrement des visites culturelles et assure une programmation musicale de grande qualité.

Plan de l'église de SLV

Le Projet de restauration

 

La restauration du bâtiment et des décors, classés Monument Historique, ainsi qu’une programmation de qualité feront de l’église Saint-Louis de Vincennes un haut-lieu de rayonnement culturel et spirituel pour les villes de Vincennes et Saint-Mandé.

Entamés en 2012, les travaux reprendront fin 2019, s’échelonneront jusqu’en 2025 et sont évalués à ce jour à 3,2 millions d’euros.

 

La première tranche de travaux, effectuée dans la partie ouest de l’église, a permis d’évaluer, et de traiter, les dégradations résultant d’une utilisation encore mal maîtrisée du mariage du ciment avec le verre, et les dégâts causés par les infiltrations, sur la stabilité des décors peints.

Les travaux à venir permettront, après la mise en étanchéité des toitures et des façades, de restaurer l’ensemble des décors peints, les deux verrières restantes et de créer un dispositif d’éclairage qui les mette en valeur. .

Estimation du montant total des travaux encore à réaliser : 3 200 000 €

Estimation du besoin total en mécénat : 1 500 000 €

Je fais un don pour la restauration de l’église

https://www.fondation-patrimoine.org/les-dons-et-soutiens/faire-un-don?project=7029

 

Les Béatitudes de Maurice Denis

« Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu » (Matthieu 5, 8)

Chef de file du mouvement Nabi, théoricien du renouveau de l’art sacré et chrétien convaincu, Maurice Denis (1870 – 1943) a réalisé les fresques des Béatitudes en 1923.

Il est revenu à Saint-Louis en 1927 pour peindre la Glorification de saint Louis en 1927, avec une technique nouvelle   de peinture au STIC-B

 

Le Chemin de croix d’Henri Marret

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jean 15, 13)

Henri Marret (1878-1964) a été le rénovateur de l’art de la fresque, tombé en désuétude depuis la Renaissance.

A Saint-Louis,;il est l’auteur de la plupart des fresques, et surtout connu pour son Chemin de croix. Chacune des 14 stations, de grandes dimensions ( 2,25 m x 2,25 m.) est remarquable par son dessin, le nombre de personnages qu’elle comporte, la vivacité et l’atmosphère dramatique de sa composition.

Travail de restauration sur les décors peints : Dépoussiérage et nettoyage , consolidation de la couche picturale des parements, traitements des lacunes de la couche picturale. Ces travaux seront confiés à un restaurateur qualifié, sous le contrôle du conservateur des Monuments historiques.

 

Les Verrières

« Que la lumière soit… » (Genèse 1, 3)

Travail de restauration sur les verrières : (ciment armé et verre)

Nettoyage, sondages et petites démolitions, désoxydation et passivation des fers à béton, reprise à l’identique des parties (de maçonnerie) dégradées, bouchement des fissures.

Dépose des éléments verriers endommagés, remplacement par des cabochons colorés à l’identique.