Grand culte de la réformation =500 ans de la Réforme

Centre culturel et sportif Georges Pompidou 142 Rue de Fontenay Vincennes à 10h30

1517-2017  Célébration des 500 ans de la Réforme

Avec nos frères protestants.

Dimanche 29 octobre 2017 au Centre Culturel 142 rue de Fontenay

 

10h30 Grand culte de la  Réformation

 

 

12h30 Petit buffet

 

 

14h30 à 15h30

Récital de gospel par l’ensemble Paris Voices

 

 

 

 

 

 

Le dimanche 29 octobre à 10h30, nous nous rassemblerons au Centre Georges Pompidou à Vincennes pour vivre ensemble un culte à l’occasion des 500 ans de la Réforme, quand

en 1517 Luther afficha ses 95 thèses

sur la porte de l’Eglise du  château de Wittenberg.
C’est en effet

en Allemagne, à Eisleben,

que naquit le 10 novembre 1483 Martin Luther.

Il fut envoyé en 1501 à l’université d’Erfurt par son père, qui voulait en faire un juriste.
Licencié en philosophie en 1505, Luther s’apprêtait à entreprendre des études de droit, quand soudainement, il décida d’entrer au couvent des Augustins.

Un coup de foudre qui faillit l’atteindre semble avoir été pour lui

comme un « appel du ciel ».

Docteur en théologie, il enseigna à l’université de Wittenberg et c’est là qu’il fit la découverte de sa vie : l’affirmation biblique de la justification par la foi seule.
On a reproché à Luther un tempérament fougueux, un manque de mesure. Mais c’est oublier que cet homme a vécu passionnément un combat d’une ampleur exceptionnelle.
Comme le souligne le Père Daniel Olivier, spécialiste de Luther, le Réformateur fut

« l’animateur et l’instrument d’une révolution spirituelle »,

qui a marqué et continue de marquer profondément l’Eglise de Jésus-Christ.

L’accord œcuménique sur la justification par la foi,

qui a été signé en 1999 entre les Eglises catholique romaine et luthérienne, en témoigne. Martin Luther n’a jamais composé avec sa conscience.
Ainsi, il a déclaré à la diète de Worms :

« Ma conscience est liée à la Parole de Dieu. Je ne puis et ne veux rien révoquer, car il est dangereux et il n’est pas droit d’agir contre sa propre conscience. Que Dieu me soit en aide ! ».

Méditons avec Luther le beau nom de

« Réformation » en ce mois d’octobre 2017.

Ce vocable incite et invite à une constante méditation sur nous-mêmes. La Réformation n’est pas la conjoncture de 1517 ! Elle n’existe, ne vit et ne progresse que si chaque chrétien accepte une réformation permanente. Non pas au nom de Luther ou de l’apôtre Paul (« Paul a-t-il été crucifié pour vous ? » 1 Co 1), mais pour l’honneur et la seule gloire de Dieu!
A l’inhumation de Luther, le théologien Melanchthon cita un jugement de l’humaniste Erasme :

« Dieu a donné au monde un rude médecin ».

C’est vrai, pour réformer la chrétienté, Dieu a suscité un homme qui, avec ses faiblesses, a su néanmoins mener pendant trente ans un combat pour la liberté de conscience et la fidélité à la Bible.

Pasteur Patrick Chong

Protestante de Vincennes – Montreuil
12, rue Monmory 94300 VINCENNES
– tél. 01 43 28 25 05