Édito de dimanche 3 janvier 2021

L’Épiphanie (Ἐπιφάνια)

Le 6 janvier, on fête l’Épiphanie : c’est la présentation de Jésus aux rois mages. On l’appelle aussi le Jour des Rois. L’Épiphanie vient du latin ecclésiastique Epiphania, du grec Ἐπιφάνια (pluriel d’Ἐπιφάνεια, les deux formes se rencontrent) ; le terme a été traduit en latin par apparitio,-onis (apparition).
Dans le Nouveau Testament, le terme ἐπιφάνεια est utilisé pour désigner l’avènement (en latin adventum, dans la Vulgate) du Christ et de son règne : « et maintenant, voici qu’est préparée pour moi la couronne de justice, qu’en retour le Seigneur me donnera en ce Jour-là, lui le juste Juge, et non seulement à moi mais à tous ceux qui auront attendu avec amour son Apparition. » (2 Timothée, 4, 8)
Le terme ἐπιφάνεια est aussi utilisé pour désigner la manifestation de Jésus Christ sur terre (en latin inluminatio,-onis, dans la Vulgate, d’où illumination en français) : Cette grâce a été maintenant manifestée par l’Apparition de notre Sauveur Christ Jésus qui a détruit la mort et fait resplendir la vie et l’immortalité par le moyen de l’Évangile. (2 Timothée, 1, 10)
En grec moderne, επιφάνεια désigne la surface, la superficie (de la Terre, par exemple) ; ce sens existait aussi en grec ancien (tout ce qui apparaît à la surface).
En Grèce, la fête porte le nom de Θεοφάνια : la théophanie, c’est la manifestation de Dieu (Θέος, Théos) qui s’est fait homme en Jésus.
Dans l’Eglise orthodoxe, on célèbre ce jour-là le baptême de Jésus dans le Jourdain. Cet évènement s’est déroulé une trentaine d’années plus tard. Ce n’est pas une fève que l’on tire, mais une croix que l’on repêche dans l’eau. Le prêtre lance une croix et c’est au premier baigneur qui la retrouve… L’Épiphanie a lieu 12 jours après Noël. Ces 12 jours représentent aussi le décalage entre le calendrier lunaire et le calendrier solaire. Une année fait 12 mois lunaires (à l’origine le mois représentait la période entre deux nouvelles lunes, soit 29,5 jours). Cela fait un total de 354 jours. Il faut ajouter presque 12 jours (comme les 12 mois de l’année) pour atteindre l’année solaire. 6 jours après Noël et 6 jours avant l’Épiphanie, se déroule le passage à la nouvelle année. Autrefois, on fêtait le Jour de l’an, la Circoncision de Jésus. Comme tout enfant juif, elle se déroulait 7 jours après la naissance.

L’hommage des mages d’orient
La naissance de Jésus est racontée par deux Évangiles : Matthieu et Luc. Selon Luc, ce sont des bergers qui viennent rendre hommage à Jésus ; selon Matthieu, ce sont des mages.
Le texte biblique emploie le terme de mage, du grec µάγος. Un mage désigne à l’origine un prêtre perse ou mède (par exemple, originaire de Babylone). Ils étaient réputés pour leur connaissance en astronomie et astrologie. On employait aussi le terme grec dans un sens péjoratif, avec celui de magicien. Ce terme est à l’origine de la magie, du magicien et de ce qui est magique. Extraits de l’Évangile de Matthieu (2, 1-2 & 10-11)

Les rois mages
Les rois mages n’étaient, à l’origine, ni rois, ni trois. Le texte biblique indique seulement que ce sont des mages venus d’Orient. Si on se conforme à la Bible on ne peut employer que cette expression : les mages d’Orient (en grec ἀνατολή, d’où Anatolie). Et ils ont offert à Jésus de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ils ont offert trois présents, on les a alors représentés avec trois personnages, chacun offrant un cadeau.
Plusieurs interprétations et traditions se sont ensuite développées au fil des siècles…
Les mages représentent les trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe, c’est à dire le genre humain. Ils sont trois, comme les trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet. C’est à partir de ces trois fils que toute la terre fut peuplée, selon le récit de la Genèse (9, 18-19).
(Sources : internet et Bible de Jérusalem ).

P. Jean-Marie SORO