Des « nouvelles » de l’Eglise

 

Père Stéphane Aulard Curé de ND de Vincennes

 

Cette semaine nous vous proposons comme édito deux nouvelles qui nous ouvrent à l’Eglise universelle :

 la Journée Mondiale des Pauvres

 Cette journée des pauvres, c’est la journée des exclus

  •  Pour que nos communautés redécouvrent la place qu’ils devraient avoir parmi nous      car ils occupent déjà la première place dans le cœur de Dieu.
  • Mais – et c’est tout aussi important – c’est aussi la journée pour nous reconnaître     pauvres nous-mêmes, devant Dieu et devant les autres.
  • Reconnaître surtout que

« les pauvres ne sont pas un problème mais qu’ils sont une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile. »

  • Alors nous n’aurons plus peur de parler des « pauvres », parce que ce ne sera plus    comme une catégorie de personnes extérieures à nous-mêmes.
  •  Les « pauvres », nous l’aurons compris, ce sont ceux qui sont proches du cœur de     Dieu, parce qu’ils écoutent sa Parole et la mettent en pratique.

Le Conseil Diocésain de la Solidarité – Créteil, le 26 septembre 2017

  la nouvelle traduction du Notre Père

Peut-être en avez-vous entendu parler : le dimanche 3 décembre une nouvelle traduction liturgique va nous obliger à « réviser » cette prière qui est notre pain quotidien.

Depuis plusieurs années était montée une requête auprès des évêques français : que l’on exprime autrement -en ne dénaturant évidemment pas le texte original (grec) du Notre Père- la sixième demande.

Ce sera bientôt chose faite puisqu’à partir du 1er Dimanche de l’Avent (3 décembre), nous dirons désormais dans la prière publique comme dans la prière personnelle :

« Ne nous laisse pas entrer en tentation. »

(Au lieu de : « Ne nous soumets pas à la tentation. »).

Nous allons donc nous familiariser avec cette version nouvelle plus conforme en esprit à ce que nous pouvons demander au Seigneur qui ne saurait être notre tentateur, mais bien Celui qui, de sa main secourable, nous conduit sur le juste chemin en nous évitant de sombrer dans les tentations de toutes sortes.

Nous proposons d’ores et déjà à tous d’approfondir cette prière en consultant le petit dossier qui figure sur le site Internet de notre secteur pastoral : Nouvelle traduction du notre père.

Le 3 décembre, vous recevrez en arrivant à chacune des messes un signet avec la prière complète pour nous aider et en janvier 2018 une réunion fraternelle permettra à tous ceux qui le désirent de venir approfondir la prière du Seigneur par excellence.

Père Stéphane AULARD