Tu réussiras ?

Tu réussiras ?

Je connais une personne très handicapée qui a eu beaucoup de responsabilités dans sa vie et qui me disait :

« Ce que je souhaite maintenant, être une belle fleur.

Une fleur, ce n’est pas utile, pas utilitaire disons, mais c’est très important dans la vie. Être une belle fleur, c’est ma façon d’aimer. »

Tu réussiras ? Ou, tu aimeras.

Sainte Bernadette à Nevers, qui avait vu la Sainte Vierge, qui avaitreçu ses messages et qui donc aurait pu être « ambassadrice » deLourdes disait :« Je dois accomplir ma vocation de malade, c’est tout. »

Tu réussiras ? Ou, tu aimeras.

Certains d’entre nous vont recevoir, ce dimanche, l’onction desmalades.Être malade…une épreuve. Mais pouvoir être en paix.

 « Demeurez dans mon amour »,

nous dit le Seigneur. Ne plus se faire de mauvais sang. Se savoir aimés.

Tu réussiras ? Ou, tu aimeras.

Pour nous tous : « Tu réussiras ou tu aimeras ».Qui de nous n’a pas été déçu dans ses projets, pour ses enfants, pour sa vie professionnelles… ?

Des projets, des rêves, sans suite, alors qu’on avait beaucoup donné.Non, le Seigneur nous dit :

« Tu aimeras »

.S’il y a eu beaucoup d’amour, ce ne sera jamais perdu.

Père Jerôme Gavois

Père Jérôme Gavois