Demandez la grâce de la «connaissance intérieure du Seigneur»

Père Emmanuel Boyon curé de St Louis de Vincennes et ND de St Mandé 2015-2018 CCN

Père Emmanuel Boyon curé de St Louis de Vincennes et ND de St Mandé 2015-2018 CCN

 

 

Chers paroissiens, Chère paroissiennes,

 

 

 

 

 

Il y a trois ans j’ai rédigé cet édito comme lettre de présentation.

Aujourd’hui c’est une lettre d’action de grâce.

Action de grâce pour tout ce que j’ai pu vivre dans les paroisses de Saint Louis de Vincennes et Notre
Dame de Saint Mandé ainsi que dans le secteur. Concrètement, je rends grâce pour la fraternité sacerdotale qui a été un lieu de partage et de soutien dans la découverte de ma charge curiale et un lieu d’apprentissage
de l’histoire du diocèse et des trois paroisses qui forment notre secteur.

Autre action de grâce, ce sont les différentes missions qui ont été l’occasion de grandir dans mon ministère sacerdotal :

  • à travers le partage de la Parole de Dieu avec les enfants du catéchisme

et vous tous ; à travers l’accompagnement aux différents sacrements… Je pense

  • aux baptêmes des petits comme des grands (catéchumènes),
  • à la préparation de la première des communions, aux mariages, aux obsèques.

A chaque fois les rencontres ont été riches et stimulantes.

Je souhaite également vous dire merci pour

votre bienveillance et votre soutien.

En effet, l’arrivée d’une communauté dans une paroisse bouscule les habitudes mais je crois qu’aujourd’hui nous parvenons à vivre ensemble

une fraternité dans le Christ.

En effet le Christ est la pierre angulaire de nos paroisses. Dans l’évangile de Saint Jean, Jésus dit,

« Hors de moi, vous ne pouvez rien faire » (Jn 15, 5).

Je souhaite que nous puissions chacun choisir davantage d’être avec le Christ qui seul peut tout. Qu’Il nous donne de poursuivre notre croissance spirituelle. Pour cela je vous propose de demander comme grâce :

« la connaissance intérieure du Seigneur qui pour moi s’est fait homme, afin que je l’aime et le suive davantage» (Exercices de Saint Ignace de Loyola).

Merci

Père Emmanuel BOYON